Programme Voyage Durable

Découvrez notre nouvelle façon de reconnaître vos efforts en matière de développement durable et de les promouvoir auprès des voyageurs, pour un avenir plus responsable.

En savoir plus

Perspectives du secteur

Mon expérience au Short Stay Summit

 | Enregistrer
Ryan Pearson, responsable régional, évoque les enseignements qu’il a tirés de l’édition 2021 du Short Stay Summit.

Le Short Stay Summit a eu lieu au début du mois, à Londres. C’était le premier sommet organisé en Europe depuis les confinements qui se sont succédés sur le continent l’année dernière. Nous avons interviewé Ryan Pearson, responsable régional chez Booking.com, afin de savoir ce qu’il avait pensé de cet événement et de connaître les tendances qui y ont été présentées. 

Click. : Comment décririez-vous le Short Stay Summit ?

Image
Ryan Pearson

Ryan Pearson : Le Short Stay Summit est un événement au cours duquel nous pouvons rencontrer de nouveaux partenaires et échanger avec nos collaborateurs existants. C’est non seulement l’occasion d’assister à des présentations et des discussions très intéressantes, mais aussi un moyen d’enrichir notre réseau. Ce sommet attire en effet de grands noms de l’industrie, avec qui nous pouvons partager nos opinions sur des sujets clés. De plus, l’événement est organisé de façon à ce que les participants puissent accéder facilement à un large éventail d’intervenants. 

Comme son nom l’indique, le Short Stay Summit est principalement axé sur les locations de courte durée et les hébergements de type maison, appartement, logements uniques, etc. Les intervenants sont variés : on y trouve des agences de voyage en ligne, comme Booking.com, mais aussi des fournisseurs de connectivité, des fabricants de logiciels et des distributeurs d’hébergement. 

Cette année, l’ambiance était particulière. On pouvait sentir l’enthousiasme collectif et même l’émotion chez les participants. Le dernier sommet remontait à mars 2020. C’est d’ailleurs le dernier événement professionnel auquel j’ai assisté avant la mise en place des restrictions liées au coronavirus. C’était comme si la boucle était enfin bouclée, et que nous reprenions là où nous nous étions arrêtés. 

 

Click. : Quels étaient les principaux sujets de conversation ?

Ryan Pearson : Une question était évidemment sur toutes les lèvres : quand la demande reprendra-t-elle ? Et la popularité des séjours nationaux, ruraux et de loisirs va-t-elle se maintenir ? Au Royaume-Uni, je pense que ce sera le cas en 2022. Les voyages reprennent peu à peu, mais des restrictions sont toujours en place dans de nombreuses régions du monde. 

Le lancement de nos longs séjours a beaucoup fait parler de lui. Par le passé, les clients ne pouvaient pas réserver de séjours de plus de 28 nuits sur notre plateforme. Désormais, la limite est fixée à 45 jours dans les établissements du monde entier, à quelques exceptions près. Nos partenaires avaient entendu parler des statistiques concernant la demande pour les longs séjours, mais le fait que nous investissions dans ce sens a confirmé cette tendance. C’était une nouveauté que nous étions ravis de présenter lors du sommet. 

J’ai aussi parlé de nos innovations en matière de recherche et de l’optimisation de l’expérience de recherche pour les clients. J’ai ainsi évoqué la mise en avant des logements entiers, notre programme « Idéal pour travailler », ainsi que nos efforts pour améliorer la visibilité des informations utiles, telles que les mesures de santé et de sécurité et les pratiques durables. Ces sujets ont été bien accueillis par les participants, ce qui était encourageant. 

Comme souvent, les sujets liés à la technologie, à la professionnalisation et à la réglementation de l’industrie ont attisé de nombreuses conversations intéressantes. Nous avons par exemple parlé des accréditations et des logiciels pour les gérants de locations de courte durée. 

Click. : Vous avez aussi participé à une session d’échanges lors de l’événement. Quels sujets avez-vous évoqués ?

Ryan Pearson : En ce moment, tout tourne autour des données. Personne ne peut savoir exactement ce que l’avenir nous réserve, mais les données peuvent nous donner des indices solides. Pendant cette session, intitulée Perspective sur l’industrie de la réalité virtuelle et prédictions (Outlook on the VR industry and what’s ahead), j’ai parlé des améliorations que nous avons apportées aux rapports analytiques dans l’extranet. Cet outil permet aux partenaires de savoir qui consulte leur page et qui réserve leurs hébergements. Ils peuvent connaître le pays d’origine de leurs clients potentiels, les appareils utilisés pour réserver, les conditions les plus populaires, etc. C’est une source d’informations sur l’établissement, mais aussi un moyen d’obtenir des données précieuses sur le marché local. Grâce à cet outil, nos partenaires peuvent optimiser leur page de façon à répondre à la demande. 

Nous avons également abordé le sujet des disponibilités. Aujourd’hui, un certain nombre de voyageurs continuent de réserver leurs séjours à la dernière minute. Si un partenaire a encore des disponibilités à quelques jours du week-end, il ne doit donc pas hésiter à consulter ses restrictions et à envisager d’en assouplir certaines. En effet, une durée de séjour minimum de 3 nuits peut rendre un établissement invisible pour des utilisateurs recherchant une escapade le temps d’un week-end. Par ailleurs, il est important de remettre en vente rapidement les hébergements annulés. En suivant ces conseils, les établissements peuvent augmenter leurs chances d’être vus par des clients potentiels. 

La transparence est un autre sujet sur lequel j’ai insisté. Qu’il s’agisse des mesures de santé et de sécurité, des pratiques durables ou de la présence d’équipements spécifiques, les clients veulent savoir exactement ce qu’ils trouveront sur place. Cela a un impact direct sur la note de commentaires des partenaires. Si le partenaire établit les bonnes attentes et y répond correctement, il a plus de chances d’obtenir une bonne note. 

Click. : Quel a été, selon vous, le temps fort de l’événement ?

Ryan Pearson : L’attitude positive de tous les participants m’a donné un coup de boost. Il y a une vraie résilience chez les acteurs de notre industrie, et voir tous ces gens en personne m’a beaucoup touché. Nous avons longuement parlé des tendances que nous observons actuellement, ainsi que des solutions que nous mettons en place pour stimuler la demande et propulser notre industrie vers l’avant. J’étais ravi de voir autant de réactions positives pendant ces conversations. 

 

Image
partner_community_booking.com
Poursuivre la conversation

Échangez avec d’autres partenaires via notre Communauté de partenaires.

Communauté de partenaires

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

À retenir
  • L’édition 2021 du Short Stay Summit a eu lieu à Londres, au début du mois. C’était le premier sommet organisé en Europe depuis les confinements qui se sont succédés sur le continent l’année dernière.
  • Ryan Pearson, responsable régional, a évoqué nos innovations en matière de longs séjours et de recherche lors d’une session d’échanges.
  • Les nouvelles technologies, l’utilisation des données et la professionnalisation actuelle de l’industrie des locations de courte durée comptaient parmi les principaux sujets de discussion.