Obtenez des conseils pour attirer des clients

Nos données montrent une augmentation de près de 50 % des recherches pour la haute saison par rapport à l’année dernière. Boostez vos réservations grâce à notre guide. 

Obtenir plus de conseils

London

Short Stay Summit : thématiques et enseignements clés de l’événement de cette année

 | Enregistrer
Découvrez les données et les prévisions compilées par le chef de produits senior de Booking.com lors du Short Stay Summit de Londres.

Organisé à Londres en mai 2022, le Short Stay Summit a réuni des leaders du secteur venant des 4 coins du monde. Alberto Bernes, chef de produit senior de Booking.com, a participé à la conférence. Il nous partage ses impressions.

Click. : Pouvez-vous nous parler du Short Stay Summit ?

Alberto Bernes : C’est l’un des événements les plus importants, voire le plus important, organisé au Royaume-Uni sur le thème des locations de courte durée. 

Parmi les participants, on trouve des propriétaires d’établissement, des sociétés de gestion, des prestataires de services et d’autres acteurs clés du secteur. Ils ont tous un objectif commun : améliorer la visibilité et les résultats du secteur des locations de courte durée. Par ailleurs, un grand nombre d'experts et d'influenceurs venant de différents pays étaient également au rendez-vous, pour partager avec nous leurs analyses et leurs perspectives pour l'avenir.

Click. : Comment s’est passé l’événement cette année ? 

Alberto Bernes : L’atmosphère était excellente. 

Même si d’autres conférences ont eu lieu depuis le début des perturbations liées au COVID-19 (y compris le Short Stay Summit de l’année dernière), c’était l’un des premiers, parmi ceux auxquels j’ai participé depuis que la pandémie a commencé, qui semblait « normal », si je peux m’exprimer ainsi.

Il a réuni un grand nombre de personnes impatientes de connaître le point de vue des différents intervenants, chose qui était presque impensable il y a un an et demi.

Click. : Avez-vous remarqué une thématique dominante cette année ?

Alberto Bernes : Pendant la pandémie, les clients recherchaient avant tout la flexibilité. Ils ont ainsi adopté, et parfois même exigé, une flexibilité toujours plus grande, à la fois au niveau des hébergements choisis, mais aussi des modes de réservation. 

Mais cette nouvelle tendance a apporté un certain nombre d'avantages pour les gérants de locations de courte durée.

Auparavant, après avoir choisi la ville qu’ils souhaitaient visiter, les voyageurs et voyageuses recherchaient les hôtels disponibles sur place, par habitude. Or, la part de marché des autres types d’hébergements s'accroît à mesure que les clients prennent en compte la gamme d’options qui s’offrent à eux.

De la même façon, alors qu’à une certaine époque on avait tendance à s’asseoir au calme pour choisir sa prochaine destination, l’essor des téléphones portables nous permet désormais de prendre cette décision presque n’importe où et à tout moment. Que l’on soit sorti avec des amis, sur le canapé devant la télévision ou en train de faire défiler un fil d’actualité sur les réseaux sociaux, l’idée peut surgir à tout moment et la réservation s’effectuer en quelques clics. 

Il n’est donc pas étonnant de constater qu’environ 60 % du total des réservations de notre plateforme sont effectuées depuis des appareils mobiles.

En effet, les méthodes de réservation ne sont pas les seules à avoir changé. Le concept même de voyage pourrait lui aussi être en pleine mutation.

Click. : De quelle manière ?

Alberto Bernes : La frontière entre voyages d'affaires et de loisirs est plus floue qu'elle ne l'était avant la pandémie.

La distinction était auparavant assez claire : c’est l’entreprise qui organisait les déplacements professionnels, dont la durée était réduite au maximum. En revanche aujourd'hui, beaucoup de personnes choisissent de prendre du temps pour elles lors de ces voyages, pour profiter au maximum de la destination et visiter les sites d’intérêt. En effet, selon notre récente étude sur les tendances en matière de voyage, 62 % des voyageurs internationaux envisageaient de prolonger un déplacement professionnel pour les loisirs cette année.

À l’inverse, ce phénomène se produit également pour les voyages de loisirs, que certains prolongent en travaillant à distance sur leur lieu de vacances. Le télétravail permet de réserver un mois entier quelque part, avec une vraie semaine de vacances, puis de mener une activité professionnelle avec des horaires de bureau le reste du temps, tout en passant ses soirées et week-ends sur place.

Les voyageurs et voyageuses souhaitent pouvoir faire ce qu’ils veulent, comme ils le veulent. Et ces nouvelles tendances pourraient être particulièrement intéressantes pour les professionnels des locations de courte durée.

Click. : Y a-t-il un aspect spécifique qui vous a surpris lors de l'événement ?

Alberto Bernes : J’ai été frappé par la curiosité, le dynamisme et l’optimisme des participants, malgré les difficultés liées à la pandémie. Il semble que beaucoup partagent le sentiment que les choses peuvent continuer à évoluer un peu à court et moyen termes, mais que l’avenir est porteur d’espoir.

Et ces considérations vont bien au-delà des préoccupations quotidiennes. De nombreuses questions ont concerné l'impact potentiel d’évolutions à long terme, comme l'émergence de la réalité virtuelle ou du métaverse. Si les participants savaient que personne n’aurait de réponse à ces questions, ils étaient néanmoins curieux de connaître l’avis des intervenants. 

On pourrait débattre de longues heures au sujet des défis qui attendent le secteur du voyage, mais avec des leaders aussi optimistes et passionnés, il est bien plus facile de croire que nous les surmonterons également.

 

Click.2022
En savoir plus

Si les informations partagées par des experts du monde du voyage vous intéressent, découvrez quelques-uns des moments forts de Click. 2022.

Click. 2022

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

À retenir
  • Organisé à Londres en mai 2022, le Short Stay Summit a réuni des professionnels des locations de courte durée venus du monde entier.
  • Alberto Bernes, chef de produit senior chez Booking.com, a assisté à l'événement et a partagé ses impressions avec nous lors d’une discussion informelle.
  • Les débats ont porté sur la flexibilité, la place des appareils mobiles et l'avenir des voyages d'affaires.