Tirez parti de notre guide basé sur des données pour attirer la demande de cette fin de saison.

Tourists at Hollywood sign

Tendances du marché : les États-Unis accueillent à nouveau les voyageurs internationaux

 | Enregistrer
Les États-Unis ont rouvert leurs frontières aux voyageurs du monde entier, un signal fort qui pourrait annoncer la reprise globale du secteur.

Le pays accueille à nouveau les voyageurs internationaux depuis le 8 novembre dernier, après 19 mois de fermeture.Les personnes arrivant de l'étranger doivent présenter une preuve de vaccination et un test COVID-19 négatif. Cette réouverture devrait booster les voyages internationaux, dont la majorité sont des séjours de loisirs, mais les groupes et les voyageurs d’affaires pourraient aussi bénéficier de l'assouplissement des restrictions.

Les réservations se multiplient

Des réouvertures de frontières comme celle-ci sont une bouffée d’oxygène pour les partenaires, qui attendaient patiemment la reprise des voyages. 

« Nous surveillons de près la demande vers les États-Unis et les niveaux de réservation actuels sont très proches de ceux de la période pré-COVID 2019 », indique Jeff Varhol, directeur de l'excellence commerciale chez Booking.com. « Lors de la première annonce en septembre, nous avons immédiatement constaté une hausse des réservations internationales. » 

Dans son rapport sur les résultats du troisième trimestre 2021, Booking.com a également noté une augmentation significative des nuitées réservées aux États-Unis par les voyageurs européens et vice versa, immédiatement après l'annonce de la réouverture des frontières.Les réservations aux États-Unis pendant les fêtes de Noël et du Nouvel An sont également supérieures à celles de 2019 à la même période. 

« En parallèle, la fenêtre de réservation moyenne se rapproche de celle enregistrée avant l’arrivée du COVID », poursuit Jeff Varhol. « Et les séjours sont généralement plus longs partout dans le monde. » Nous recommandons aux partenaires de proposer 2 tarifs de base, extra flexibles et non remboursables, pour attirer le plus de clients possible et cibler à la fois les réservations anticipées et celles de dernière minute.

Les habitudes de recherche des voyageurs reflètent les tendances de réservation

Les recherches sont également à la hausse. « Depuis mi-septembre, nous avons constaté un regain d’intérêt de la part des utilisateurs vivant en Europe et au Royaume-Uni, en particulier pour les destinations urbaines », a déclaré Ian Ackland, responsable régional de Booking.com. « Les clients recherchent et réservent des hébergements situés à l’étranger. »

À titre d’exemple, les recherches de vols vers les États-Unis par des voyageurs européens ont augmenté de 55 % du 15 octobre au 8 novembre, par rapport aux 25 jours précédents.

« Nos partenaires ont été durement touchés par la pandémie et les restrictions de voyage associées », poursuit Ian Ackland. « Cette nouvelle est un véritable soulagement et nous pensons que l'assouplissement des restrictions de voyage aux États-Unis pour certains de nos principaux marchés pré-pandémie aura des conséquences positives sur l’activité de nos partenaires. »

Pour que nos partenaires situés aux États-Unis profitent au maximum de cette augmentation de la demande, Ian Ackland leur conseille de consulter leur extranet pour analyser les données relatives à la demande, car ces dernières peuvent les aider à optimiser leurs disponibilités, leurs tarifs et leurs conditions. Il suggère aux établissements d’adopter une double approche : une stratégie centrée sur un « pays proche » pour cibler le Canada et le Mexique, et une autre visant un « pays lointain » pour attirer les voyageurs prêts à se déplacer davantage. 

Les tarifs géociblés constituent une solution simple. « Les opportunités relatives aux tarifs géociblés apparaissent dans l'onglet « Promotions » de l'extranet », indique-t-il. « Nous les affichons par ordre de priorité, selon les pays ou les régions que nous vous conseillons de cibler, en nous basant sur l’historique de vos réservations et les informations relatives à votre établissement. » L'extranet vous propose également des pays pour lesquels les tarifs géociblés pourraient vous être utiles, en prenant en compte la performance de vos concurrents. 

« Prenons l’exemple de New York : les rapports analytiques de votre extranet peuvent vous encourager à cibler les voyageurs vivant au Royaume-Uni.  En revanche, si votre établissement se trouve à Chicago, les données peuvent vous révéler une demande venant du Canada, pour ne citer que 2 exemples. »

New York

 

Les séjours de loisirs tirent la demande vers le haut et les voyages d’affaires montrent des signes de reprise.

Annoncée pour la première fois en septembre par le gouvernement Biden, la réouverture des frontières a suscité beaucoup d’interrogations de la part de nos partenaires, qui se sont préparés en conséquence pour accueillir les voyageurs. 

En ce qui concerne les séjours de loisirs, « Miami a été la destination phare de la reprise, car la Floride et ses plages sont restées ouvertes la majeure partie de l'année », ajoute Amanda Hite, présidente de STR.« Mais nous pensons que des villes comme New York peuvent attirer les voyageurs internationaux pendant les fêtes de fin d’année ».

Certains signes annoncent le début de la reprise des voyages d'affaires. Selon STR, entre mi-septembre et mi-octobre de cette année, les revenus par hébergement disponible (RevPAR) aux États-Unis ont atteint un niveau de 89 % par rapport à 2019. C’est pendant cette période correspondant à la saison des conférences que se déroulent la plupart des réunions professionnelles. « La demande de la part des entreprises augmente un peu chaque semaine, et les résultats des 6 dernières semaines ont été positifs », déclare Amanda Hite.

La hausse du taux d'occupation en dehors des week-ends constitue un autre signe révélateur du retour des voyageurs d’affaires. « Les jours les plus réservés sont toujours le vendredi, le samedi et le dimanche », explique Amanda Hite, « mais nous avons constaté une hausse du taux d’occupation hors week-end ces 8 dernières semaines, avec des opportunités croissantes le mardi et le mercredi. »

Même si la réouverture des frontières permet aux établissements situés aux États-Unis d’être optimistes, beaucoup d’entre eux ont toujours du retard à rattraper. Amanda Hite ajoute que malgré la récente hausse du prix moyen des hôtels aux États-Unis, il est possible que ces derniers aient du mal à remonter la pente sur le long terme. L'inflation est l’une des causes de ces difficultés, mais la pression sur les salaires et les pénuries de la chaîne d'approvisionnement peuvent également empêcher les hôtels de proposer l’ensemble de leurs chambres. « Même si les tarifs sont identiques à ceux de 2019, leurs coûts sont plus élevés. » 

Les futurs indicateurs à surveiller

Amanda Hite souligne que les signaux du marché dans le contexte de cette reprise peuvent être différents de ceux des récessions précédentes  : « Cette reprise n’a rien à voir avec celle de la grande crise de 2008. » À l’époque, la reprise dans les villes dépendant des réservations liées aux conférences était considérée comme un indicateur clé pour le secteur. Mais cette fois-ci, des villes comme San Francisco, pour lesquelles les conférences sont capitales, ne connaissent pas une reprise aussi rapide. 

« Dans le contexte de ce regain d’activité, ces destinations pourraient être révélatrices d’un certain retard empêchant le retour à la normale des voyages d’affaires et de groupe », ajoute Amanda Hite. « Alors que les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, ce sont ces villes que nous surveillerons de près afin d’identifier des hausses importantes de la demande. » 

« À l'avenir, l'assouplissement des restrictions dans la plupart de nos destinations recevant le plus grand nombre de réservations, associé à des voyageurs désireux d'y séjourner à nouveau, constitueront des indicateurs encourageants du retour de la demande de voyages internationaux, à des niveaux comparables à la période pré-pandémie », conclut Ian Ackland dans un message adressé aux partenaires. « Nous sommes toujours à vos côtés pour vous aider à répondre à cette demande émergente, à l’aube de 2022 et au-delà. »

 

country_rates.jpeg
En savoir plus sur les tarifs géociblés

Consultez notre page Solutions pour en savoir plus sur les tarifs géociblés et découvrir comment ils peuvent vous aider à attirer cette demande émergente.

Solutions

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

À retenir
  • Les partenaires peuvent configurer une base tarifaire solide pour attirer à la fois les clients réservant à l’avance et ceux préférant s’organiser à la dernière minute.Ils ont également la possibilité de combiner une stratégie « pays proche » à une stratégie « pays lointain » grâce aux tarifs géociblés.
  • Le taux d’occupation en semaine commence à augmenter ; le mardi et le mercredi sont de plus en plus plébiscités et la durée des séjours s’allonge.
  • Selon STR, au cours des 6 semaines qui ont suivi l'annonce de la réouverture des frontières, les revenus par hébergement disponible aux États-Unis correspondaient à 89 % des revenus enregistrés en 2019.
  • Les villes qui dépendent fortement des réservations liées aux conférences pourraient être révélatrices d’un certain retard empêchant le retour à la normale des voyages d’affaires.